Étiquette : kapha

L’auto-massage Abhyanga

En Ayurveda, science millénaire, l’hygiène de vie est un des piliers de la santé.

Parmi les nombreux gestes quotidiens pour se maintenir en bonne santé le plus longtemps possible,  Dinacharya,  Il est notamment recommandé de se masser tous les jours, de préférence le matin avec une huile adaptée à sa constitution, ses besoins et la saison (on privilégiera une huile chauffante en hiver et rafraichissante en été).

Selon l’Ashtanga Hridayam, ouvrage majeur de l’Ayurveda, cette pratique quotidienne « retarde le  vieillissement, compense l’effort et l’aggravation de Vata, améliore la vue, nourrit les tissus du corps, confère un bon sommeil et une peau saine ».

Le massage à l’huile est bénéfique à toutes les constitutions, autant pour les personnes en bonne santé que celles qui souffrent de désordres divers.

En pratique

Contrairement à nos habitudes occidentales, il est conseillé de pratiquer l’auto massage avant la douche ou le bain pour en retirer tous les bienfaits.

Prévoir entre 10 et 20 minutes minimum pour le massage du corps entier.

Installez vous dans une pièce ou vous ne risquez pas d’être dérangé(e), préalablement chauffée si besoin. Vous pouvez créer votre atmosphère, vous approprier ce moment de détente en y ajoutant des  senteurs apaisantes, bougies, musique douce…

Assurez vous d’avoir ce dont vous avez besoin pour l’auto massage à portée de main, pour éviter de circuler les pieds huilés !

Pour les personnes de constitution Vata, il est conseillé de faire ce massage sur une base quotidienne autant que possible. Les personnes de type Pitta ou Kapha ont moins besoin de le faire tous les jours, néanmoins comme écrit dans les textes, le massage Abhyanga devrait être fait tous les jours notamment à partir de 60 ans ou en hiver lorsque la peau est particulière sèche.

Le déroulement de l’auto-massage

Faites chauffer l’huile dans un bain marie ou dans vos mains en les frottant l’une contre l’autre. Il est préférable que l’huile soit tiède mais jamais brulante.

Commencez le massage par le sommet du crâne, versez une cuillère à soupe d’huile chaude sur le cuir chevelu. En utilisant les paumes de la main et non les doigts faites pénétrer l’huile en massant vigoureusement. Couvrez toute la surface du crâne en procédant par petite application circulaire, comme si vous faisiez un shampooing.

Puis continuez en vous massant plus doucement le visage par des gestes symétriques de part et d’autres (front, orbites, tempes, maxillaires, nez). Un massage doux pratiqué sur les tempes et le dos des oreilles s’avère particulièrement bon pour apaiser le dosha Vata.

Versez un peu d’huile sur les mains et masser le cou devant et derrière puis les épaules. Utiliser les paumes de la main ainsi que les doigts.

Massez vigoureusement les bras en faisant des mouvements en longueur, d’avant en arrière sur les parties allongées des bras et des mouvements circulaires au niveau des épaules des coudes.  Il est important de ne pas masser trop vigoureusement au niveau du tronc.

Par des mouvements circulaires doux et amples, massez la poitrine, l’estomac et le bas du ventre. L’Ayurveda recommande de faire des mouvements dans le sens des aiguilles  d’une montre.

Massez le sternum par des mouvements de haut en bas.

Massez les jambes en procédant de la même manière que pour les bras, mouvements circulaires sur les chevilles et genoux, mouvements en longueur sur les parties allongées des jambes. Avec le peu d’huile qui restera,  masser vigoureusement les pieds, dessus et dessous  ainsi que les orteils.

Prenez un bain ou une douche 20 à 30 minutes après le massage.

Le fait de prendre une douche ou un bain 30 minutes après le massage est important pour deux raisons :

–              Promouvoir l’absorption de l’huile dans les tissus, la chaleur favorise la dilation des pores de la peau et de fait la pénétration de l’huile.

–              Enlevez l’excès d’huile (utiliser le moins de savon possible). Les types Vata devraient laisser un peu d’huile pour protéger la surface de la peau qui est naturellement plus sèche.

 

Est-ce une pratique que vous avez déjà mis en place dans votre rituel bien être ? Comment vous sentez vous après l’auto massage ? votre peau est elle plus souple ?

Faites nous part de vos commentaires…

 

Nouveauté ! le soin ayurvédique Udvartana

Les changements de saison sont des périodes propices au changement, au renouveau. L’occasion idéale pour recevoir un soin ayurvédique appelé Udvartana.

La majorité des massages ayurvédiques se font avec de l’huile  préalablement chauffée, ce soin Udvartana est au contraire un massage à sec.

Ce gommage naturel du corps est à base de farine de pois chiche et d’une préparation de poudres et herbes ayurvédiques, aux senteurs et couleurs subtiles.

Par ses mouvements de frottements et balayages, cette technique stimule la circulation sanguine, lymphatique et énergétique du corps, favorisant ainsi l’élimination des déchets de la peau et des toxines accumulées dans le corps.

Votre peau, doucement exfoliée, retrouve douceur et souplesse.

Le massage  Udvartana est conseillé aux personnes de type  « Kapha » ou ayant un déséquilibre

 « Kapha », pouvant rencontrer des problèmes de poids, cellulite, cholestérol.

Durée 60 minutes, tarif 60 euros

Prolongez votre soin avec les bienfaits apaisants et énergisants du massage ayurvédique Abhyanga !  Durée 2h00 , tarif 100 € (au lieu de 120 €, offre valable jusqu’au 31/12/2020)

 

Le printemps symbole de transition et renaissance

L’actualité nous ferait presque oublier que le printemps est là.

Le printemps symbolise la transition et la renaissance, pour laisser place à de nouvelles possibilités,
Tout comme chaque changement de saison, d’une façon plus ou moins subtile, l’organisme s’adapte aux nouvelles températures, les heures du coucher et lever de soleil, aux nouvelles couleurs et senteurs. La nature fait bien les choses.

Une personne désireuse de vivre harmonieusement devrait faire en sorte de vivre en accord avec son environnement et son être profond. L’Ayurveda qui signifie littéralement « science de la vie » nous enseigne justement comment maintenir cet équilibre au fil du temps, grâce à la connaissance de qui nous sommes, notre Prakriti ou constitution, et de l’Univers qui nous entoure. Au quotidien, cet équilibre passe principalement par les deux piliers de la santé que sont la nutrition et le mode de vie.

Comment accompagner au mieux l’organisme en cette nouvelle saison, selon l’approche ayurvédique.

En cette saison, le dosha Kapha prédomine après s’être accumulé durant l’hiver.
Lié à l’élément terre et eau, Kapha s’accumule dans le corps et commence à se liquéfier avec la hausse de température. Il se propage alors dans l’organisme.

Lorsque ce dosha est en excès, il peut se manifester sous différents aspects, dont voici quelques exemples :

 

un nez qui coule ou un nez bouché,

une fragilité aux allergies printanières (sensibilité au pollen) et aux rhumes,

une prise de poids, une digestion lente, des nausées, de la rétention d’eau,

de la fatigue, de la lourdeur, un excès de sommeil,

de la tristesse, de la mélancolie, voire de la lassitude ou de la dépression.

 

Lorsque le dosha Kapha est équilibré, tout comme l’élément terre qui le compose, on se sent fort(e), posé(e), ancré(e) aussi bien sur le plan physique que mental et émotionnel.
Notre immunité fonctionne correctement en nous protégeant des agents pathogènes.

Aussi, il est essentiel de maintenir un équilibre : 

Conserver une régularité dans vos activités pour accompagner le corps dans cette période de transition.

Instaurer une routine bien être ayurvédique appelé aussi dinacharya.

Ne faîtes pas de changements trop brusques ou contraignants pour l’organisme.
L’idée étant de tenir la routine sur la durée, pour bénéficier de ses effets.
Le dosha Kapha peut s’avérer lent à changer ses habitudes, aussi soyez patient(e)

Faites preuve de volonté et d’imagination pour bouger et faire circuler l’énergie vitale ou Prana librement à travers le corps : yoga, activité physique, etc.  D’autant plus en cette période de confinement.

Nutrition de saison : privilégier une alimentation qui pacifie Kapha : une nourriture légère, détoxifiante, énergisante et reminéralisante.
Eviter le sucre, les produits laitiers tous deux principaux formateurs de mucosités dans le corps. L’activité étant réduite en cette période de confinement, peut être revoir les portions consommées
Préférer les aliments chauds et épicés qui stimulent le métabolisme, et augment le feu digestif, indispensable à une bonne digestion.
Incorporer dans vos plats ou sous forme d’infusions, les saveurs piquantes, amères et astringentes qui stimulent la digestion et détoxifient (ex : clous de girofle, gingembre, curcuma, cannelle, menthe, poivre et les légumes à feuilles vertes, poireaux, brocoli, asperge, épinard, radis, navet, cresson, persil…)

 

Cette période que nous traversons, où tout semble marcher au ralenti, peut s’avérer être propice pour faire le point sur notre vie, ce que nous aimerions changer, mettre en place, ce qui ne nous convient plus, ce vers quoi nous aspirons pour vivre plus en harmonie.

En somme, on pourrait l’appeler « mon nettoyage de printemps » !