Étiquette : dosha

Soupe de carottes et lentilles,

SOUPE DE CARROTTES ET LENTILLES

Cette soupe ayurvédique est délicieuse, à la fois sucrée et salée, elle plaira aux petits comme aux grands.

Cette recette est typiquement ayurvédique car légère et nourrissante, en effet plus la nourriture est simple, plus elle est facile à digérer.

Les lentilles vous procurent un bon apport en protéines végétales, des fibres et minéraux et donnent de la consistance à la soupe, la saveur douce est apportée par les carottes.

Cette soupe convient à tous les dosha.

 

Ingrédients :

pour 2 personnes,

2 cuillères à café d’huile végétale

½ oignon moyen, épluché et haché,

6 g de gingembre frais grossièrement haché,

2 gousses d’ail épluché et grossièrement haché,

1 cuillère à café de coriandre moulue,

1 cuillère à café de cumin moulu

Sel et poivre noir fraîchement moulu,

300 g de carottes épluchées et coupées en lamelles,

2 cuillères à soupe de lentilles corail,

½ cuillère à café de poudre de bouillon de légumes dissout dans 650 ml d’eau,

Une poignée de coriandre fraîche

 

Préparation

Faites chauffer l’huile dans une petite casserole antiadhésive.

Ajoutez l’oignon, faites dorer puis ajoutez-y le gingembre et l’ail, remuez pendant une minute, puis ajoutez les épices et l’assaisonnement, remuez pendant 20 secondes.

Rajoutez ensuite les carottes, les lentilles et le bouillon. Portez à ébullition, couvrez et laissez frémir pendant 20 minutes.

Retirez du feu et mixez jusqu’à rendre la soupe bien onctueuse, versez la de nouveau dans la casserole et ajoutez un peu d’eau chaude si elle est trop épaisse pour vous.

Faites réchauffer, goûtez et rectifiez l’assaisonnement si besoin. Vous pouvez rajouter quelques feuilles de coriandre pour la touche finale.

Ce plat peut être servi en entrée ou en plat principal, accompagné de riz basmati.

Régalez vous !

Le printemps symbole de transition et renaissance

L’actualité nous ferait presque oublier que le printemps est là.

Le printemps symbolise la transition et la renaissance, pour laisser place à de nouvelles possibilités,
Tout comme chaque changement de saison, d’une façon plus ou moins subtile, l’organisme s’adapte aux nouvelles températures, les heures du coucher et lever de soleil, aux nouvelles couleurs et senteurs. La nature fait bien les choses.

Une personne désireuse de vivre harmonieusement devrait faire en sorte de vivre en accord avec son environnement et son être profond. L’Ayurveda qui signifie littéralement « science de la vie » nous enseigne justement comment maintenir cet équilibre au fil du temps, grâce à la connaissance de qui nous sommes, notre Prakriti ou constitution, et de l’Univers qui nous entoure. Au quotidien, cet équilibre passe principalement par les deux piliers de la santé que sont la nutrition et le mode de vie.

Comment accompagner au mieux l’organisme en cette nouvelle saison, selon l’approche ayurvédique.

En cette saison, le dosha Kapha prédomine après s’être accumulé durant l’hiver.
Lié à l’élément terre et eau, Kapha s’accumule dans le corps et commence à se liquéfier avec la hausse de température. Il se propage alors dans l’organisme.

Lorsque ce dosha est en excès, il peut se manifester sous différents aspects, dont voici quelques exemples :

 

un nez qui coule ou un nez bouché,

une fragilité aux allergies printanières (sensibilité au pollen) et aux rhumes,

une prise de poids, une digestion lente, des nausées, de la rétention d’eau,

de la fatigue, de la lourdeur, un excès de sommeil,

de la tristesse, de la mélancolie, voire de la lassitude ou de la dépression.

 

Lorsque le dosha Kapha est équilibré, tout comme l’élément terre qui le compose, on se sent fort(e), posé(e), ancré(e) aussi bien sur le plan physique que mental et émotionnel.
Notre immunité fonctionne correctement en nous protégeant des agents pathogènes.

Aussi, il est essentiel de maintenir un équilibre : 

Conserver une régularité dans vos activités pour accompagner le corps dans cette période de transition.

Instaurer une routine bien être ayurvédique appelé aussi dinacharya.

Ne faîtes pas de changements trop brusques ou contraignants pour l’organisme.
L’idée étant de tenir la routine sur la durée, pour bénéficier de ses effets.
Le dosha Kapha peut s’avérer lent à changer ses habitudes, aussi soyez patient(e)

Faites preuve de volonté et d’imagination pour bouger et faire circuler l’énergie vitale ou Prana librement à travers le corps : yoga, activité physique, etc.  D’autant plus en cette période de confinement.

Nutrition de saison : privilégier une alimentation qui pacifie Kapha : une nourriture légère, détoxifiante, énergisante et reminéralisante.
Eviter le sucre, les produits laitiers tous deux principaux formateurs de mucosités dans le corps. L’activité étant réduite en cette période de confinement, peut être revoir les portions consommées
Préférer les aliments chauds et épicés qui stimulent le métabolisme, et augment le feu digestif, indispensable à une bonne digestion.
Incorporer dans vos plats ou sous forme d’infusions, les saveurs piquantes, amères et astringentes qui stimulent la digestion et détoxifient (ex : clous de girofle, gingembre, curcuma, cannelle, menthe, poivre et les légumes à feuilles vertes, poireaux, brocoli, asperge, épinard, radis, navet, cresson, persil…)

 

Cette période que nous traversons, où tout semble marcher au ralenti, peut s’avérer être propice pour faire le point sur notre vie, ce que nous aimerions changer, mettre en place, ce qui ne nous convient plus, ce vers quoi nous aspirons pour vivre plus en harmonie.

En somme, on pourrait l’appeler « mon nettoyage de printemps » !

 

 

La pratique de la méditation

Vous avez souvent voulu commencer la pratique de la méditation mais…

Cette période de confinement serait peut être propice pour mettre en place des actions pour lesquelles vous ne réussissiez pas à trouver le temps jusqu’à ces dernières semaines, telle que la médiation.

La méditation est un outil important en Ayurveda pour apaiser le mental et la conscience mais les bénéfices s’étendent également au corps.

 

Qu’entend-on nous  par méditation ?

Nous entendons par méditation, l’aptitude à regarder en soi et à entrer en contact avec les aspects supérieurs et profonds de notre conscience, où réside la source de vie et de l’intelligence.

La méditation implique le fait d’amener notre mental à un état de calme et de concentration dans lequel nos énergies mentales se rassemblent, se régénèrent, et se transforment.

Une telle définition concerne la méditation dans son sens le plus large. Ils existent plusieurs techniques utilisées telles que les mantras, le pranayama, et la visualisation. Nous aborderons cela plus en détails ultérieurement. Commençons par le commencement …

 

Réveillez vous et asseyez vous !

Si le temps reste un problème pour vous, vous pouvez vous réveiller plus tôt que prévu. Même en vous levant juste 20 minutes plus tôt et en vous asseyant pour méditer dès que vous vous êtes réveillé(e), vous amènerez avec vous cet état de paix pour toute la journée.

Si cela semble toujours vous dépasser, commencez par un petit engagement. Réveillez-vous cinq minutes plus tôt que d’habitude.

Le meilleur moment pour méditer est dès que vous vous êtes levé(e) et après que vous ayez pris soin de vos besoins corporels.

Sans penser à tout cela,  il suffit juste de vous lever et de vous asseoir pour méditer… même si ce n’est que cinq minutes. Une fois que vous vous sentez bien avec cette pratique et qu’elle devient part de votre routine, vous pouvez augmenter le temps.

Il est important de le faire dès que vous vous réveillez. Si vous commencez à vérifier votre boîte aux lettres ou tenez à faire quelque chose d’autre avant votre méditation, il y a de fortes chances que vos cinq minutes s’en iront.

Les études montrent que les routines mises en place le matin ont plus de chance de s’inscrire sur le long terme.

 

Les moments propices pour méditer

Juste quand vous vous réveillez ;

Juste quand vous arrivez au travail avant de plonger dans la journée ;

Entre les réunions ;

Après le déjeuner ;

Juste avant de quitter le travail ;

Avant le diner ;

Avant d’aller au lit.

 

Quand le stress est déclenché

Dès que vous remarquez que le stress commence à augmenter, ou que vous avez l’impression de manquer de temps, fermez les yeux et respirez profondément.

Ce moment de tranquillité ralentira vos pensées, réglera votre état de stress et vous permettra de vous focaliser sur les axes d’action et non pas sur les pensées

 

 

Focalisez vous sur votre respiration

Si vous êtes toujours convaincu(e) que vous êtes trop occupé(e) pour vous asseoir et méditer, essayez cette astuce.

La prochaine fois que vous êtes seul(e) dans un train, que vous faites la vaisselle, que vous nettoyez votre maison, que vous attendez en ligne ou même que vous prenez une douche, concentrez sur votre respiration. Éteignez la musique ou baissez le son.

Déconnectez-vous complètement du reste pour pouvoir écouter votre respiration tout en abordant une tâche planifiée à partir de votre liste de choses à faire.

Quand vous êtes concentré(e)e sur votre respiration, vous êtes dans l’instant présent. Sans forcer votre rythme naturel, laissez votre respiration allez et venir, librement.

 

Faites le tout simplement

Si vous vous sentez indécis un jour donné pour méditer ou pas, n’y pensez pas. Asseyez-vous et fermez les yeux. Même si ce n’est qu’une minute, ce sera suffisant.

 

Namasté!

 

 

Automne & Alimentation – Conseils ayurvédiques

L’Ayurveda et les saisons

 

L’Ayurveda divise l’année en trois saisons , en phase avec le dosha prédominant.

Cependant, il est traditionnellement considéré en Ayurveda que la saison d’automne se partage entre deux dosha.

On distingue le début de l’automne, qui est gouverné par Pitta et plus tard dans la saison jusqu’à l’hiver,  la période gouvernée par Vata.

Cela peut devenir complexe quand on souhaite se préparer au le changement de saison.

Quel choix doit on faire en terme d’alimentation et de mode de vie ?

 

Conseils ayurvédiques pour la saison automnale.

Et bien avant tout, consommer des aliments de saison. Cette alimentation vous apportera juste ce qu’il faut pour rester en équilibre entre la transition des mois de Pitta d’été et de ceux de l’hiver gérés par Vata.

Considéré comme une période de transition entre mi-septembre et fin octobre, il est important de faire le plein de fruits frais de fin d’été comme les pommes ou les poires, mangées crus ou en tarte. Ces fruits riches en fibres, contribuent à éliminer les déchets logés dans les intestins. Par la suite s’avérera utile pour digérer les plats plus copieux et lourds des mois d’hiver.

Les aubergines, le maïs, les melons et figues sont  aussi de bons produits à consommer à cette période de l’automne.

Quand l’air devient plus sec et frais, et que les fruits commencent à tomber des arbres,  c’est un signe qu’il est temps de consommer les fruits plutôt  cuits.

 

Le dosha Vata la saison du vent.

Cette saison commence fin automne, dernières semaines d’Octobre. Ses qualités se caractérisent à cette période de l’année par du froid, de la sécheresse, de la légèreté et des mouvements rapides.

Signes de Vata  équilibré :   

la créativité

une forte énergie

enthousiasme

un fort degré de tolérance

bon tempérament.

 

Durant l’automne nous sommes plus susceptibles de ressentir des déséquilibres Vata, même si notre dosha Vata n’est pas dominant dans notre constitution.

Les signes d’excès peuvent comprendre :

l’anxiété

des difficultés à se concentrer ou s’engager

l’insomnie

gaz,  ballonnements

la sécheresse au niveau de la peau, cheveux, ongles

une perte de poids.

Partant du principe en Ayurveda que le semblable augment le semblable, les personnes ayant  une dominance Vata dans leur constitution seront plus enclins à ressentir les excès durant la fin de l’automne et les mois d’hiver.

Durant cette période de l’année,  Vata devient plus prononcé. Il est important d’équilibrer ce  dosha en consommant des aliments et des fluides qui apportent de la chaleur, de l’onctuosité, de l’enracinement . On privilégiera également les saveurs douce, piquante et salée.

Liste des aliments conseillés pour Vata

 

Conseils alimentaires pour Vata dosha

 

Lorsqu’il s’agit de maintenir le dosha Vata équilibré,  qu’il soit dominant ou pas dans votre constitution, voici quelques conseils en terme d’alimentation qu’il est bon de suivre :

Aliments conseillés pour le dosha Vata (ou saison dans laquelle Vata prédomine à savoir fin automne et hiver):

Fruits: Banane, avocat, poires ou pommes cuites, dans des tartes, compotes ou simplement cuites au four.

Tomates

Agrumes, incluant oranges et pamplemousse

Légumes : de préférence cuits à la vapeur , éviter les aliments crus durant cette période ; maïs, patate douces, pomme de terre, navets, courges, potirons.

Céréales: blé, riz, avoine

Fruits secs : amandes, noisettes, noix de macadamia, noix du brésil, graines de tournesol, de courge… beurre de cacahuète ou d’amande

Huiles/matières grasses : ghee, huile d’olive, beurre

Epices : principalement des épices chauffantes telles que cardamone, cannelle, gingembre, muscade, clous de girofle, gingembre.

Boissons devraient être consommer à température ambiante ou chaudes. Eviter les boissons froides qui ralentissent le fonctionnement un système digestif

Protéines : de sources animales ou poissons, œufs, lentilles, haricot mungo, soja, tofu

Un mot sur les légumineuses

Les légumineuses tendent à augmenter les qualités Vata et du fait peuvent être à génératrices de “vents “dans le corps. Si vous en consommez en période Vata et voulez éviter ces inconforts, réduisez leur qualités vata en vous assurant de les faire tremper/cuire suffisamment et de rajouter des épices aux propriétés chauffantes.

Cosmétiques ayurvédiques Divindia, Happy market jeudi 23 aout 2018 à Pérols

Cosmétiques ayurvédiques Divindia,  ce jeudi 23 aout 2018 à Pérols

Cosmétiques et plantes ayurvédiques

Découvrez la gamme de cosmétiques naturels de Divindia, à base de plantes ayurvédiques, sans colorants ni parabène.

Les plantes ayurvédiques tiennent une place très importante dans les soins cosmétiques ayurvédiques. Outre leurs propriétés bienfaitrices pour la peau et les cheveux , elles contribuent à rééquilibrer les doshaspour sublimer sa beauté.

 

Bonjour à vous toutes et tous,

J’espère que vous avez passé un bel été et refait le plein d’énergie nouvelle pour la rentrée ou peut être êtes vous encore en vacances?

Pour Divindia, c’est déjà la reprise !
Si vous êtes prés de Montpellier et  plus précisément prés des plages ce jeudi 23 août en fin d’après midi, je vous invite à faire une pause à La cabane de Pérols pour participer au Happy Market, de belles animations vous y attendent.

J’y serai présente pour vous faire découvrir et échanger sur les secrets de beauté de la médecine indienne, avec les soins ayurvédiques de la gamme Divindia.

Au plaisir de vous y retrouver à partir de 19h00

Les toxines ou Ama en Ayurveda

Les toxines ou Ama en Ayurveda

Comment se forme Ama ou déchets métaboliques?

Lorsque le corps transforme les matières premières pour fabriquer nos cellules, ceci va engendrer la formation de déchets appelés aussi Ama en Ayurveda.
Quand une personne est en bonne santé, ces résidus sont naturellement éliminés du corps par  les poumons, la peau, le foie le colon et les reins.

Une mauvaise combinaison des aliments, une élimination Irrégulière et des dosha en déséquilibre peuvent également contribuée à la formation de toxines ou Ama dans le corps.

Les toxines environnementales

Les toxines environnementales peuvent être plus dangereuses que celle produites intérieurement et auront tendance à cibler des zones particulières du corps, telles que le cerveau, le système reproducteur et le système immunitaire.

En plus des toxines que nous générons, nous sommes de nos jours, de plus en plus exposés à de nombreux déchets toxiques venant de l’extérieur tel que les métaux lourds, les pesticides, les herbicides, les compléments et additifs alimentaires.

Ces toxines peuvent entrer dans le corps à travers l’ alimentation, l’eau, et l’air que nous respirons.

Pour l‘Ayurveda , lorsqu’ Ama n’est pas éliminée du corps, les toxines s’accumulent dans les tissus formant ainsi une charge toxique pouvant être à l’origine des maladies. Le toxines peuvent alors se déplacer  dans  n’importe quelle partie du corps et auront tendance à se diriger vers les zones  les plus affaiblies du corps.

Si nous avons une faiblesse dans le cœur, il est probable que les résidus seront transportés à cet endroit et pourront créer des maladies cardiaques. Si les déchets de ces produits sont transportés sur les articulations nous pouvons développer de l’arthrite.

Comment favoriser l’élimination de ces toxines ou Ama?

L’Ayurveda considère l’élimination des toxines du corps comme l’approche principale pour se maintenir en bonne santé.

Voici les principales approches ayurvédiques :

Selon l’Ayurveda, un feu digestif appelé aussi Agni ,affaibli est une des premières étapes qui peut mener à l’accumulation des toxines.

Une digestion lente contribue à un lent métabolisme, qui ralentit le fonctionnement cellulaire et limite les capacités naturelles du corps à se détoxifier.

La nourriture stagnante dans le systeme digestif, tend à obstruer les canaux et perturber tout le fonctionnement du métabolisme digestif.

C’est pourquoi nous allons chercher à évaluer l’état de ce feu digestif et dans la majorité des cas le stimuler, notamment par la prise d’épices en infusion ou dans vos plats ou encore des préparations spécifiques à base de plantes.

 

Quand les dosha sont équilibrés, le corps est plus en capacité de détoxifier les tissus.

Il est important d’identifier le déséquilibre des doshas dès que possible et de rétablir une harmonie.

 

  • Recevoir  des massages ayurvédiques

    avec des huiles de massage adaptées à votre état et constitution, afin de déloger les toxines de leurs emplacements et les rediriger vers le système digestif ou la peau pour être évacuées.

 

Il s’agit là de conseils généraux pour limiter l’accumulation de ces toxines et favoriser leur élimination.

Une approche plus spécifique peut être nécessaire pour detoxifier l’organisme lorsque les dosha sont en déséquilibres depuis un certain temps ou que l’organisme est en faiblesse.

Dans ce cas une approche personnalisée est nécessaire pour des préconisations adaptées et individuelles

 

Vata dosha & saison – les épices à privilégier

L’Ayurvéda classifie les aliments et notamment les épices par leurs saveurs et leurs effets tantôt chauffants ou rafraîchissants sur le corps .

En cette saison froide et sèche dominée par le dosha Vata,  les attributs Vata sont fortement enclin à augmenter.

Pour prevenir d’un événtuel déséquilibre lié à Vata en excés, pensez à rajouter dans vos préparations et/ou boissons  des épices.

Les épices telles que le gingembre, les poivres, la cannelle, le clou de girofle rechaufferont  l’organisme en douceur.

 

Le Saviez vous?

Le grand nettoyage de printemps !

Pourquoi faut il nettoyer l’organisme au printemps ?

Selon l’Ayurveda, toutes les constitutions ou dosha peuvent bénéficier d’une purification du foie ne serait ce que pour palier à des régimes alimentaires contenant souvent trop d’aliments frits, d’ huiles de mauvaise qualité, d’additifs, de viande rouge, d’alcool et de sucre qui ne font qu’encombrer et fatiguer votre organisme.

Durant l’hiver notre corps a fait des réserves et consommé de la nourriture riche et lourde pour apporter de la chaleur interne et de fait pacifier l’humeur biologique ou dosha Vata.

Avec l’arrivée du Printemps,  nous entrons dans la période kapha où ce dosha tend à augmenter avec la saison fraîche et humide.  Pour alléger le corps, rendre le sang plus fluide et le dépolluer, le printemps est la période optimale pour le grand nettoyage de l’organisme.

L”énergie monte en cette saison, tout comme la sève qui se remet à circuler dans les arbres et les bourgeons d’apparaître, nos émotions stockées profondément en nous peuvent être libérées, et laisser place au renouveau et la renaissance.

Le nettoyage du foie organe siège du dosha Pitta (feu) est l’ activité principale de tout nettoyage.

Dans la médecine chinoise on retrouve aussi cette approche, le printemps correspondant aux organes du foie et de la vésicule biliaire.

Noter que toute forme de détoxification doit être faite prudemment selon l’Ayurveda, le corps n’aime pas les chocs, il est beaucoup plus efficace de dètoxifier le foie ou le corps lentement.

Si vous avez besoin de conseils sur les remèdes naturels à utiliser pour le nettoyage de l’organisme, n’hésitez pas à me contacter en message privé ou par mail contact@ayurvedamontpellier.fr


Aussi et avant de vous lancer :

Il est important que votre démarche s’inscrive dans une approche globale de santé.

Il ne sert à rein de detoxifier votre organisme si en parallèle vous ne revoyez pas votre alimentation, hygiène de vie, sommeil, prise de caféines ou excitants, fumer, ou ne faîtes pas d’exercices physiques ; sans ses considérations le traitement n’aura aucun effet positif.

De plus chaque individu étant unique, ne choisissez pas n’importe quelle solution pour nettoyer votre foie. Vous devez vous assurez que votre protocole ne soit pas trop puissant pour vous, c’est pourquoi il est bon d’être accompagné par un thérapeute ayurvédique.

En effet, les effets secondaires du nettoyage peuvent être des  maux de tête, des éruptions cutanées, de l’apathie, des nausées, fièvre et émotions chaudes comme la colère, irritabilité.

Durant le traitement, privilégier les aliments suivants :

Les légumes verts en particulier car ils sont amers, les crucifères (choux, chou fleurs, brocolis…), la famille des oignons, betteraves, céleri, courgettes, haricots verts.

Les légumes verts ont une forte teneur en chlorophylle ce qui aide à purifier et oxygéner le sang.

Les fruits sont à consommer avec modération pendant le nettoyage car ils sont riches en sucres naturels, cela dit vous pouvez manger des pommes, poires agrumes, mais prenez soin de les manger séparément.

Certaines plantes amères comme le pissenlit et le curcuma nettoient les alcaloïdes des intestins et enlève l’excès de graisse des parois intestinales.

Eviter les aliments frits, huiles, et sucres

Si vous avez besoin de conseils sur les remèdes naturels à utiliser pour le nettoyage de l’organisme, n’hésitez pas à me contacter par mail contact@ayurvedamontpellier.fr

Le saviez vous ?

Le foie est l’organe le plus gros du corps avec ces 1.5kg et le plus chaud.

En constante activité, le foie filtre prés d’1.5 litre de sang par minute