Catégorie : Alimentation Ayurvédique

Automne & Alimentation – Conseils ayurvédiques

L’Ayurveda et les saisons

 

L’Ayurveda divise l’année en trois saisons , en phase avec le dosha prédominant.

Cependant, il est traditionnellement considéré en Ayurveda que la saison d’automne se partage entre deux dosha.

On distingue le début de l’automne, qui est gouverné par Pitta et plus tard dans la saison jusqu’à l’hiver,  la période gouvernée par Vata.

Cela peut devenir complexe quand on souhaite se préparer au le changement de saison.

Quel choix doit on faire en terme d’alimentation et de mode de vie ?

 

Conseils ayurvédiques pour la saison automnale.

Et bien avant tout, consommer des aliments de saison. Cette alimentation vous apportera juste ce qu’il faut pour rester en équilibre entre la transition des mois de Pitta d’été et de ceux de l’hiver gérés par Vata.

Considéré comme une période de transition entre mi-septembre et fin octobre, il est important de faire le plein de fruits frais de fin d’été comme les pommes ou les poires, mangées crus ou en tarte. Ces fruits riches en fibres, contribuent à éliminer les déchets logés dans les intestins. Par la suite s’avérera utile pour digérer les plats plus copieux et lourds des mois d’hiver.

Les aubergines, le maïs, les melons et figues sont  aussi de bons produits à consommer à cette période de l’automne.

Quand l’air devient plus sec et frais, et que les fruits commencent à tomber des arbres,  c’est un signe qu’il est temps de consommer les fruits plutôt  cuits.

 

Le dosha Vata la saison du vent.

Cette saison commence fin automne, dernières semaines d’Octobre. Ses qualités se caractérisent à cette période de l’année par du froid, de la sécheresse, de la légèreté et des mouvements rapides.

Signes de Vata  équilibré :   

la créativité

une forte énergie

enthousiasme

un fort degré de tolérance

bon tempérament.

 

Durant l’automne nous sommes plus susceptibles de ressentir des déséquilibres Vata, même si notre dosha Vata n’est pas dominant dans notre constitution.

Les signes d’excès peuvent comprendre :

l’anxiété

des difficultés à se concentrer ou s’engager

l’insomnie

gaz,  ballonnements

la sécheresse au niveau de la peau, cheveux, ongles

une perte de poids.

Partant du principe en Ayurveda que le semblable augment le semblable, les personnes ayant  une dominance Vata dans leur constitution seront plus enclins à ressentir les excès durant la fin de l’automne et les mois d’hiver.

Durant cette période de l’année,  Vata devient plus prononcé. Il est important d’équilibrer ce  dosha en consommant des aliments et des fluides qui apportent de la chaleur, de l’onctuosité, de l’enracinement . On privilégiera également les saveurs douce, piquante et salée.

Liste des aliments conseillés pour Vata

 

Conseils alimentaires pour Vata dosha

 

Lorsqu’il s’agit de maintenir le dosha Vata équilibré,  qu’il soit dominant ou pas dans votre constitution, voici quelques conseils en terme d’alimentation qu’il est bon de suivre :

Aliments conseillés pour le dosha Vata (ou saison dans laquelle Vata prédomine à savoir fin automne et hiver):

Fruits: Banane, avocat, poires ou pommes cuites, dans des tartes, compotes ou simplement cuites au four.

Tomates

Agrumes, incluant oranges et pamplemousse

Légumes : de préférence cuits à la vapeur , éviter les aliments crus durant cette période ; maïs, patate douces, pomme de terre, navets, courges, potirons.

Céréales: blé, riz, avoine

Fruits secs : amandes, noisettes, noix de macadamia, noix du brésil, graines de tournesol, de courge… beurre de cacahuète ou d’amande

Huiles/matières grasses : ghee, huile d’olive, beurre

Epices : principalement des épices chauffantes telles que cardamone, cannelle, gingembre, muscade, clous de girofle, gingembre.

Boissons devraient être consommer à température ambiante ou chaudes. Eviter les boissons froides qui ralentissent le fonctionnement un système digestif

Protéines : de sources animales ou poissons, œufs, lentilles, haricot mungo, soja, tofu

Un mot sur les légumineuses

Les légumineuses tendent à augmenter les qualités Vata et du fait peuvent être à génératrices de « vents « dans le corps. Si vous en consommez en période Vata et voulez éviter ces inconforts, réduisez leur qualités vata en vous assurant de les faire tremper/cuire suffisamment et de rajouter des épices aux propriétés chauffantes.

Tisane pour stimuler le système immunitaire

Tisane romarin et gingembre

Les ingrédients  :

4 cc  de romarin frais ou de romarin sec
4 cc gingembre frais râpé ou de gingembre sec

Portez 1L d’eau à ébullition. Ajoutez les ingrédients et laissez frémir 20 mn.

 

Les bienfaits :

Le romarin soulage à la fois les troubles digestifs et respiratoires des types Vata et Kapha.  Il est antiseptique, antirhumatismal, carminatif et stomachique. C’est également un bon tonique cardiaque.
Le gingembre stimule la vitalité ; reconnu comme antihistaminique naturel, expectorant et décongestionnant.

Le manganése, cet oligo-élément essentiel méconnu

Le manganése, cet oligo-élément essentiel  pour l’organisme

Le manganèse n’est peut-être pas le premier élément nutritif qui nous vient à l’esprit, mais il faut savoir que cet oligo élément  joue un rôle vital dans le fonctionnement de votre métabolisme, la santé des os, et plus encore.  Le manganèse est un minéral essentiel que vous devez consommer pour la formation d’os sains.

Il joue également un rôle dans le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides. Une carence en manganèse peut se manifester par des problèmes articulaires, des allergies, un manque de réflexe, des pertes de mémoire, une fatigue générale ou encore des problèmes de tolérance au glucose.

Quels sont les sources naturelles de manganèse?

Heureusement pour vous, les aliments riches en manganèse sont facilement accessibles.

Le manganèse minéral essentiel se trouve dans les moules, les noix, les graines, les légumineuses et les haricots. Il est également abondant  dans les fruits et légumes frais comme l’ananas, les légumes-feuilles, les patates douces, les baies et les bananes. On le trouve aussi dans les épices telles que  le clou de girofle, la cannelle, la cardamome, le curcuma et le gingembre, qui sont certainement déjà présents dans votre tiroir à épices!

Le Lait d’or, une boisson en or!

Le Lait d’or, une boisson  en or pour une pause saine et gourmande.

Cette boisson traditionnelle ayurvédique est bienfaisante et gourmande , elle met à l’honneur le curcuma, épices aux multiples atouts pour la santé .

Surnommé « le safran des pauvres » , le curcuma est une pante très ancienne cultivées depuis plusieurs millénaires en Inde, Chine et Moyen Orient et constitue un élément essentiel de la culture védique. Le curcuma est à la fois épice, conservateur alimentaire , agent médicinal et teinture. Offrant un beau jaune doré, il sert notamment à teindre les robes de prêtes bouddhistes,  depuis 600 avant J.C

Une préparation nutritive, reconstituante , anti oxydante, anti inflammatoire, anti-déprime, naturellement sans caféine et végan,  si on choisit une boisson végétale à la place du lait de vache comme le préconise la recette traditionnelle.

 

Voici la liste des ingrédients

15cl de lait végétal d’amande ou coco, bio

1 cuillère à soupe de curcuma bio en poudre

1 pincée de poivre moulu (pour favoriser l’absorption de la curcumine)

1 cuillère à café de gingembre bio en poudre

1 cuillère à café de cannelle bio en poudre

1 cuillère à café de sirop de miel ou d’érable (facultatif)

Mettre tous les ingrédients (sauf le miel) dans une casserole.

Faire chauffer le tout pendant deux minutes pour homogénéiser le mélange en remuant délicatement.

Veillez à ne pas faire bouillir les ingrédients afin  qu’ils ne perdent pas leurs qualités nutritionnelles.

Retirer la casserole du feu … à déguster chaud ou tiède

Smoothie curcuma et fruits frais

Smoothie curcuma et fruits frais

Les ingrédients

1 tasse de lait de coco ou lait d’amande
1/2 mangue coupée en morceaux ou d’ananas
1 banane moyenne
1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
1/2 cuillère à café de cannelle en poudre1/2 cuillère à café de gingembre en poudre ou bien 2cm de gingembre frais coupé en fines lamelles
1/2 cuillère à soupe d’huile de coco
1 pincée de sel de l’Himalaya
1 pincée de poivre noir fraichement moulu

Disposer  le tout dans un blender et mixer jusqu’à obtenir la consistance de votre smoothie. Régalez vous!

 

Les bienfaits du Curcuma

Ce puissant purificateur naturel du sang combat les radicaux libres et soutient le bon fonctionnement  du coeur, du foie, des poumons, de la circulation sanguine et du système nerveux. De bonnes raisons de l’inclure dans vos préparations, plats, desserts, vinaigrettes…

De plus l’ajunction de poivre noir facilite l’absorption de la curcumine, princial composant du curcuma qui lui confère sa couleur jaune, et également ses effets bénéfiques sur le corps.

Thé Chai, mélange d’épices indiennes

Vous connaissez les bienfaits de la cannelle sur notre santé, à la fois douce et piquante, l’Ayurveda conseille d’en consommer pour stimuler la circulation sanguine, éliminer les toxines du corps et favoriser la digestion par son effet chauffant.

Cette épice est également conseillée pour soulager les rhumatismes, inflammations de la gorge et problèmes de type ORL.
On apprécie ses saveurs en accompagnements des fromages blancs, des pommes au four, en compote  ou encore dans les plats tels que les tajines…

thé tchai - divindia

Je partage avec vous une recette toute simple de thé tchai indien, dans lequel les épices telles que le clou de girofle, la cannelle, la cardamone et le gingembre se mêle pour vous faire voyager!

Ingrédients (pour 4 personnes) : 5 clous de girofle, 1 bâton de cannelle, 5 à 6 graines de cardamone, 1 cuillère à soupe de gingembre en poudre ou 1 bon cm de gingembre frais, pelé et coupé en petits morceaux.

Préparation : écrasez le tout dans un mortier,

Faire bouillir la totalité des épices dans 1 litre d’eau pendant 10 à 15 minutes, puis ajouter 4 cuillères à soupe de sucre et 15 cl de lait, ou plus selon votre goût. quand le mélange bout à nouveau, ajouter une cuillère à soupe de thé nature de votre choix, ainsi que 4 à 5 pistils de safran.

Arrêter le feu, couvrez et attendez 5 minutes avant de filtrer. 

Vata dosha & saison – les épices à privilégier

L’Ayurvéda classifie les aliments et notamment les épices par leurs saveurs et leurs effets tantôt chauffants ou rafraîchissants sur le corps .

En cette saison froide et sèche dominée par le dosha Vata,  les attributs Vata sont fortement enclin à augmenter.

Pour prevenir d’un événtuel déséquilibre lié à Vata en excés, pensez à rajouter dans vos préparations et/ou boissons  des épices.

Les épices telles que le gingembre, les poivres, la cannelle, le clou de girofle rechaufferont  l’organisme en douceur.

 

Le Saviez vous?

Curry aux carottes, petits pois et pommes de terre (tridoshique)

Recette ayurvédique végétarienne, curry de carrottes, petits pois et pommes de terre, le tout concocté avec des graines de cumin, moutarde et du curcuma.

Recette curry de légumes , tridoshique

Recette de Potiron à l’indienne!

Potiron à l’indienne – KADDU KI SABJI

 

recette ayurvédique de potiron avec graine de moutarde, fenugrec
recette ayurvédique de potiron

 

Ingrédients :

500 g de potiron coupé en dés

un petit bout de piment doux coupé en morceaux

1 cuillère à café de curcuma

1/2 cuillère à café d e graines de moutardes

1 cuillère à soupe de curry

1 cuillère à café de graines de fenugrec  trempées dans l’eau pendant 30 minutes

1 cuillère café de jus de citron

quelques feuilles de coriandre fraiche coupée en morceaux

1 cuillère à soupe de sucre

de l’eau

de l’huile

une pincée de sel

 

Préparation :

Commencer par mettre les graines de fenugrec à tremper pendant 30 minutes.

Faire chauffer un peu d’huile dans un casserole. Une fois chaude, ajouter les graines de moutarde, le piment doux et mélanger.

Passer les graines de fenugrec dans une passoire, et les essuyer avant de les rajouter dans le fond d’huile. Laisser dorer quelques secondes, puis ajouter y le potiron et bien mélanger. Rajouter le curcuma et le curry le sel et mélanger le tout.

Mettre 2 cuillères à soupe d’eau, couvrir et laisser cuire à feu moyen pendant 12 minutes.

Rajouter le sucre, le jus de citron et mélanger. Laisser cuire de quelques secondes de plus.

Enfin , disposer quelques des feuilles de coriandre fraiche avant de servir et accompagner de chapatis, un régal!

Curry d’épinards au Paneer (Palak Paneer)

Recette ayurvédique originaire du Nord de l’Inde.

Ce curry végétarien aux épinards est à déguster accompagné de riz, pains indiens naans ou chapatis. Vous m’en direz des nouvelles!

recette panneer-épinards-ayurvedamontpellier

Ingrédients :

600 gr d’épinards frais,
1 paneer (fromage indien)
1 oignon
2 gousses d’ail,
1 morceau de gingembre frais (1cm)
2 tomates bien mûres ou une boîte de tomates pelées
1 petit piment vert ou 1 pincée de piment fort en poudre (en option),
20 cl de crème légère.
Ghee (beurre clarifié) ou huile

Les épices :
2 cc de garam massala,
1/2 cc de curcuma,
1 cc de cumin en poudre,
1 cc de coriandre en poudre,

 

Préparation:

Faire dorer 10 min les oignons émincés dans un peu d’huile végétale ou de ghee, ajouter l’ail  et le gingembre préssé ainsi que toutes les épices et couvrir de  10 cl d’eau.

Bien mélanger, une fois l’eau évaporée, ajouter les tomates hachées.
Laisser cuire à feu doux, à découvert pendant environ 15 min.
Ajouter ensuite les pousses d’épinards crus et hachés grossièrement.
Laisser cuire encore 10 min et ajouter la crème liquide qui apportera toute l’onctuosité à ce plat.

Pendant ce temps, découper le paneer en dés de 2 cm et  les faire dorer de chaque coté dans une poêle.
Enfin il ne vous reste plus qu à disposer les dés de paneer sur le curry d’épinards,  servir chaud et apprécier!

 

 

Aliments crus, bon ou mauvais pour la santé ?

On me demande souvent si manger cru est une bonne chose  pour la santé.

Il n’y a pas de réponse simple à cette question, tout simplement parce que quelque chose qui est bon pour vous et votre métabolisme ne le sera pas pour autant pour une autre personne. Il n’y a qu’a voir lors d’un repas, bien que nous partagions tous le même repas, chaque individu ne va pas digérer et assimiler les aliments de la même façon.

Certaines personnes peuvent rapidement ressentir les bienfaits de consommer des légumes et fruits crus, en salades ou en jus, tels qu’une plus grande énergie, une perte de poids, une réduction des inflammations, un esprit plus vif et une plus belle peau. Certaines études ont aussi mis en évidence  l’amélioration de maladies chroniques telles que les cancers et problèmes cardiaques en consommant plus d’aliments crus.

Cela dit il est assez normal qu’incorporer des légumes et fruits frais dans son  régime alimentaire soit bénéfique pour le corps, surtout s’ils viennent remplacer des plats préparés, ou de la nourriture trop cuite ayant perdues partie de ces  nutriments.

Mais c’est loin d’être aussi simple car manger cru n’est pas pour autant conseillé à tout le monde. Peut être en avez vous  fait l’expérience? Pour certaines personnes manger des légumes et fruits crus est source de ballonnements  de gaz, de constipation, d’insomnie, de sensation de fraicheur,  de baisse de libido.

Il suffit alors de rééquilibrer votre régime alimentaire avec un régime ayurvédique, pour que les symptômes disparaissent.

Alimentation et capacité digestive

D’un point de vue ayurvédique, notre santé est déterminée non seulement par ce que nous mangeons mais aussi par notre capacité à digérer et assimiler les aliments. Cette capacité digestive est appelée Agni.

L’ Ayurveda considère la nourriture crue comme froide, sèche, légère. De fait consommer de la nourriture comportant ces qualités peut demander des efforts  à votre feu digestif voire l’affaiblir, tout particulièrement si vous avez déjà des problèmes de digestion. Ceci peut entrainer une mauvaise absorption des nutriments, un faible approvisionnement de nourriture dans vos tissus et organes, et sur un plus long terme des maladies.

C’est pourquoi l’Ayurveda recommande généralement de consommer de la nourriture cuites  pour renforcer la capacité digestive , faciliter la digestion et mieux nourrir votre corps. La nourriture crue peut toujours être consommée mais sa quantité devra être adaptée selon les personnes.

l’Ayurveda, une  approche individuelle de la nutrition

Pour déterminer votre régime alimentaire, il faut selon l’approche ayurvédique tenir compte de votre propre capacité digestive, votre constitution ou Prakriti, votre état de santé général, vos déséquilibres ou Vikriti, symptômes , la saison et le climat ainsi que votre âge et activité.

En conclusion, tous les aliments crus ne sont pas mauvais  et tous les aliments cuits ne sont pas non plus mauvais. Des personnes peuvent tolérer certains aliments et d’autres pas.

Il n’y a pas un régime alimentaire qui corresponde à tous et l’Ayurveda tient justement compte de votre singularité pour déterminer ce qui est bon pour vous.

Si vous souhaitez trouver un équilibre alimentaire sain et obtenir des conseils personnalisés, je vous invite à me contacter au 06.67.27.25.19 ou par mail contact@ayuvedamontpellier.fr

Namasté!