Étiquette : système immunitaire

Ghee, le beurre clarifié indien

Le ghee, beurre clarifié indien

Le ghee, qu’est-ce que c’est ?

Le ghee est un beurre clarifié, ingrédient majeur de la cuisine ayurvédique, issu d’un beurre classique duquel on a éliminé l’eau, le lactose et les protéines. En Inde, il est considéré comme la matière grasse la plus pure et la plus noble.

C’est pourquoi il tient une place de choix dans la cuisine ayurvédique. Chauffés longuement à basse température, les éléments du beurre sont dissociés, puis filtré. N’est alors conservée que la matière grasse pure. C’est le ghee.

Le ghee, plus sain que le beurre

Cette matière grasse présente d’innombrables atouts. Tout d’abord, contrairement au beurre tel que nous le consommons en occident, le ghee ne s’oxyde pas.

En effet, le processus de clarification du beurre permet de ne garder qu’une partie de ses composants, ceux-ci ayant la particularité de se conserver bien plus longtemps qu’un beurre classique, même à température ambiante. Par ailleurs, le ghee présente l’avantage de ne pas se dégrader ni noircir lors de la cuisson, même à haute température.

De plus, le beurre ayant été clarifié, il ne contient plus de protéines de lait, et est adapté aux régimes sans laitages. Idéal pour les intolérants au lactose.

Le ghee en cuisine ayurvédique

En Ayurveda, le ghee est estimé pour ses vertus régénérantes, nutritives et nettoyantes. Rééquilibrant, il facilite le processus digestif. Riche en antioxydants phénoliques, il est également recommandé pour éliminer les toxines et renforcer le système immunitaire.

Mais le ghee s’utilise également en application cutanée. Toujours en médecine ayurvédique, il est employé pour soulager brûlures et coups de soleil, ou plus simplement afin d’hydrater la peau, les lèvres ou les cheveux.

En d’autres termes, le ghee présente de nombreuses vertus pour le corps et la santé, qu’il soit employé pour l’alimentation ou en remède naturel.

Préparer son ghee maison

Pour cuisiner au ghee, on peut soit l’acheter (en magasin bio) soit le réaliser maison.
Si on opte pour la deuxième solution : c’est la clarification d’un beurre qui nous permettra d’obtenir notre ghee.

Quel beurre choisir ?

Voici les critères conseillés pour choisir le beurre avec lequel nous allons réalisons notre ghee :

Biologique, de préférence. Outre le fait qu’il contienne moins de substances indésirables (hormones, antibiotiques), le beurre biologique est aussi plus riche en oméga 3 .

Doux, et surtout pas salé

♦ Une qualité «cru» permet de garantir une meilleure qualité nutritionnelle du beurre.
♦ Une quantité minimale d’un kilo permet de limiter les risques de brûler (et donc de rater) son ghee.

La préparation du ghee en cinq étapes  :

La préparation du ghee est assez longue (compter 30 minutes à 1 heure), et doit être surveillée,  choisissez donc un jour où vous aurez un peu de temps devant vous.

❶ Après avoir coupé le beurre en gros morceaux : placez-les dans une casserole à fond épais et commencez à le faire fondre à feu très doux, sans mettre de couvercle.

❷ Au bout de 15-25 minutes (en fonction de la quantité de beurre), une écume commence à se former en surface. À l’aide d’une passoire très fine ou cuillère en bois, retirez délicatement la mousse blanche qui se forme à la surface, au fur et à mesure (ce sont les protéines du lait).

❸ Une fois qu’il n’y a plus de mousse qui se forme, cela indique que toute l’eau s’est alors évaporée : le ghee est prêt ! Vous obtenez alors un joli liquide doré et transparent.

❹ Transvasez délicatement le ghee dans un bocal, en le faisant passer une dernière fois dans une étamine en coton ou compresse stérile (le filtre à café n’est pas assez résistant) :

cela permet d’ôter les derniers morceaux de mousse. Veillez à ne pas verser le dépôt blanchâtre qui est collé dans le fond de la casserole.

❺ Avant de fermer le couvercle de notre bocal, laissez le ghee refroidir totalement (il se figera un peu en-dessous de 25°C).

Le ghee se conserve plusieurs mois à température ambiante, inutile de le mettre au frigo au risque d’altérer ses propriétés.

Vous avez déjà préparé du ghee maison?  vos commentaires ou astuces sont bienvenus !

Et si on soufflait un peu…

Ok nous sommes confiné(e)s à la maison, mais cela ne veut pas dire pour autant que le rythme de vie en est ralenti, entre le télétravail, la préparation des repas, occuper les enfants, leur faire les cours d’école, et j’en passe … Alors si vous sentez qu’une pause bien être est bienvenue…

Laissez-vous guider vers l’une ou l’autre de ces pratiques, l’une ou plusieurs d’entre elles d’ailleurs, cette liste est non exhaustive. Ecoutez votre intuition!

 

Faites un automassage ayurvédique

Contrairement à nos habitudes occidentales, cette pratique s’effectue avant la douche ou le bain. En appliquant l’huile après la douche, il reste une pellicule sur la peau qui l’empêche de respirer. Ainsi l’appliquer avant, permet au contraire une bonne pénétration grâce à la chaleur de l’eau.

Appliquez une mince couche d’huile sur le corps, de la tête aux pieds, très bénéfique pour tonifier la peau et équilibrer les doshas. Prévoyez entre 10 et 15 minutes pour le massage du corps entier.

A la suite de cela, vous pouvez conserver l’huile un peu plus longtemps sur la peau et les cheveux, puis lavez vous avec de l’eau chaude et du savon doux si vous en ressentez le besoin.

 

Prenez un bain

Un bain détend le système nerveux, dénoue les tensions et aide à apaiser le mental.

Si vous n’avez pas de sels de bain à la maison, vous pouvez ajouter 2 cuillères à soupe de poudre de gingembre et 2 cuillères à soupe de bicarbonate de sodium dans votre bain pour un plus grand effet détente et relaxation. Ces deux plantes combinées favorisent la circulation sanguine et lymphatique, transpiration et détoxification, mais c’est aussi très apaisant. (Éviter ce mélange si votre Pitta est élevé)

 

Massez-vous les pieds le soir

Avant de vous coucher, appliquez de l’huile sur vos pieds, telles que l’huile de sésame. Cette pratique calme le système nerveux, réduit le stress, apaise le mental, et induit un bon sommeil. Souvenez vous que le sommeil est essentiel pour le nettoyage du corps et sa régénération.

Pensez juste à mettre des chaussettes pour éviter de salir vos draps avec l’huile!

 

Lisez un livre inspirant

Plonger dans un bon livre est une bonne façon de se détendre.

Qu’il s’agisse d’un livre à intrigues, de développement spirituel ou de romans…une bonne façon de s’évader quelques instants tout en restant chez vous !

 

Méditez

Pour bons nombre de personnes, la méditation se cantonne à une meilleure gestion du stress, une manière de se détacher des soucis et tensions.

Au contraire, la pratique de la médiation nous invite à nous reconnecter à notre être profond.

Non seulement la méditation amène à se détendre, se poser mais surtout à trouver la paix à l’intérieur de soi. Lire le précédent article sur la méditation…

 

Acceptez de ne rien faire

Quand vous ressentez le besoin, autorisez vous à vous poser, vous allonger quelques instants sur votre fauteuil, sans ressentir une quelconque culpabilité. Respirez et détendez vous…

 

Si vous avez une terrasse ou jardin

Passez du temps à l’extérieur au contact de la nature, des plantes, fleurs ou aromates en pot sur votre balcon, c’est la saison idéale.

Laissez le soleil vous nourrir de sa chaleur et vous apaiser. De plus, être proche de la nature s’avère être très bénéfique pour booster le système immunitaire.

 

Namasté !

Notre système immunitaire, première barrière contre les virus

Depuis plusieurs semaines, notre quotidien se voit bouleversé avec la propagation du Coronavirus.

Aussi, durant cette période de confinement et ces moments parfois difficiles à vivre, je partage avec vous des conseils issus de l’Ayurveda, médecine traditionnelle indienne.

Nous allons aborder aujourd’hui la question du système immunitaire, comment ne pas l’affaiblir et comment le renforcer si nécessaire ?

Dans cette période inédite que nous traversons, cela peut vous rassurer de savoir que ressentir de la peur est légitime et plutôt sain, face à l’inconnu auquel nous devons faire face. Cependant, restons attentifs à ne pas laisser un état de stress s’installer en nous.

Le stress chronique est le plus important facteur de baisse d’immunité, tant son impact se fait ressentir dans chacune de nos cellules de notre être.

Renforcer le système immunitaire

Et s’il y a bien un point dont nous devons nous assurer, c’est de renforcer notre système immunitaire, notre première protection et barrière face aux virus.

Aussi, efforcez vous de ne pas laisser les peurs vous envahir, entendez les et faites en sorte de vous en libérer (partager les avec vos proches si vous le pouvez, écrivez les sur une page, détachez vous des sources et personnes anxiogènes…). La méditation est très bénéfique pour poser votre mental, vous apaisez et percevoir les événements dans une autre perspective. Si vous débutez, de nombreuses médiations guidées sont accessibles sur youtube et peuvent vous accompagner.

Notamment les méditations gratuites du Christophe André, ou Deepak Chopra (disponible en version française)

Les plantes médicinales

Dans la vaste pharmacopée ayurvédique, il existe de nombreuses plantes médicinales qui visent à stimuler et renforcer le système immunitaire, les plus connues étant le Guducci, Ashwagandha, Shatavari…

Tout comme les huiles essentielles, les plantes médicinales doivent être utilisées avec précaution.

Il est donc important de vérifier qu’il n’y ait pas de contre-indications à leur utilisation (âge, traitement en cours, femme enceinte ou allaitante…).

 

Vers une alimentation saine

L’alimentation est l’un des trois piliers de la santé selon l’Ayurveda.

Au quotidien, privilégier la consommation d’épices et aromates telles que le curcuma, gingembre, poivre noir, cannelle, l’ail ainsi que des fruits riches en vitamine C et légumes riches en sels minéraux, oligo-éléments.

L’utilisation d’épices contribuera également à stimuler le feu gastrique ou Agni, indispensable à une bonne digestion et assimilation des nutriments… et des émotions.

Du fait du confinement, notre rythme s’est plus ou moins fortement ralenti, tout comme notre activité physique. Du coup avons-nous besoin de manger autant ?

Cela peut être le moment de regarder de plus prés la composition des repas, de prendre le temps de manger au calme et assis, de cuisiner et choisir de limiter les aliments formateurs de toxines (ama) ou de mucosités, telles que les produits laitiers et sucrés lorsque consommés en excès.

Un système digestif sain contribue à un bon système immunitaire.

Maintenir les habitudes

Le mode de vie joue aussi un rôle important pour maintenir un bon système immunitaire.

Veillez à garder une certaine régularité dans votre quotidien.

Bien dormir est essentiel à l’organisme, car le sommeil est une phase indispensable de nettoyage et de régénération pour le corps et l’esprit.

Ne pas manger tard le soir (minimum 2 heures avant le coucher) et se coucher tôt sont les bases pour un sommeil récupérateur.

 

Gestes barrières essentiels

Bien évidemment, pour limiter la propagation du coronavirus, je ne peux que vous rappeler qu’il est primordial d’appliquer les gestes et consignes sanitaires et restez chez vous !

Prenez bien soin de vous et je vous dis à très bientôt.

Lisa Charlin